Notre but aujourd’hui consistera à vous aider à détecter la bonne technologie et éviter de vous faire rouler. Car la vérité, la voilà : oui, le LED est enfin abordable et (encore oui !) vous pouvez bénéficier exactement de la même luminosité que vos anciennes sources de lumières, qu’il s’agisse d’anciens spots halogènes, de lampes à incandescence, ou de systèmes fluo compacts. Dans un précédent document, nous avions évoqué les critères de bases qui vous aident à choisir vos ampoules LED.

Nous allons vous démontrer à quel point cette technologie est redoutable et surtout durable !

Comprendre les lampes LED de type COB par rapport aux autres technologies LED

Pour rappel, si la consommation électrique des lampes se réduit d’année en année, c’est parce que la technologie évolue. Dans une lampe à incandescence (la plus gloutonne en énergie), on envoie du courant dans un filament qui, tout en résistant, va émettre un fort scintillement et donc éclairer nos maisonnées. Dans la lampe fluo compacte, sorte de tube torsadé, le courant réagit avec un gaz. Cette technique a déjà permis de substantielles économies d’énergie.

Enfin, nous y voilà, le LED (abréviation de light emitting diode, autrement dit « diode électroluminescente ») est un dispositif qui émet aussi de la lumière quand le courant passe dedans. Le souci, au départ, c’est que cette lumière était comparable à celle d’une luciole. Pas de quoi illuminer le château de Versailles, donc ! C’est la raison pour laquelle le procédé était plus utilisé jadis comme témoin lumineux sur votre chaîne hi-fi que pour éclairer la salle de bain.

La technologie SMD dans le LED

Les diodes SMD se retrouvent tant dans les guirlandes LED que les spots.

Heureusement pour nous, les ingénieurs ont bien travaillé et fait évoluer cette technique. Voici donc ce qui existe aujourd’hui sur le marché. Il s’agit ici d’un résumé très exhaustif, mais voici les piliers du marché :

Les lampes LED traditionnelles

A fuir absolument, il s’agit d’un agrégat de plein de petites diodes placées les unes contre les autres. Résultat : l’angle d’éclairage est hyper réduit, tout comme la puissance. Ne comptez pas sur ces lampes pour éclairer une zone de vie. Pourtant, certains e-commerçants et hypermarchés tentent encore de nous les vendre en France comme en Belgique, sous-entendant qu’il s’agit d’un système efficace et bon marché. C’est faux, et le rendement est nul.

Les éclairages LED SMD

Ce type de diode se retrouve (pas toujours, mais souvent) dans les guirlandes-rubans à LED que l’on trouve dans les magasins de décoration. Pour fabriquer un spot ou une lampe classique à l’aide de cette technologie, on en rassemble le plus possible sur la surface. Résultat : un angle plus large d’éclairage. Mais son défaut est la chaleur dégagée. Cela dit, la méthode est déjà bien plus efficace que le procédé précédent.

Les spots LED de type COB

désormais disponibles jouissent d’un seul point d’émission de lumière hyper puissante. Ils étaient jusqu’il y a deux ans totalement hors de prix pour le consommateur lambda. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, on trouve un spot LED GU 10 ou GU 5,3 de très bonne qualité pour 6 ou 7 € qui pourront remplacer vos versions halogènes de 25 watts ou plus ! Lorsque l’on regarde le spot, on croirait qu’une seule source LED émet cette luminosité. En réalité, il s’agit d’une multitude de « micro-diodes » assemblées pour ne former qu’une seule source. Il suffit dès lors pour les constructeurs de jouer avec les lentilles placées sur la lampe pour offrir un angle d’éclairage large ou réduit.

La même luminosité, avec 10 fois moins d’énergie, sans payer beaucoup plus cher qu’une ampoule classique !

Un spot LED à technologie COB

Voici typiquement un spot LED COB: un seul point lumineux source. Il en existe parfois avec 3 sources sur le même spot.

Depuis 2013 et surtout 2014, on peut enfin dire et écrire que le LED COB, considéré jadis comme luxueux et inaccessible, devrait envahir nos maisons. Son prix est hyper accessible De nombreux vendeurs sérieux  se spécialisent d’ailleurs uniquement dans les spots LED à technologie COB, en bannissant totalement les autres procédés.

Nous avons testé un panel impressionnant de ces lampes. L’industrie s’est adaptée pour proposer le LED COB sous toutes les configurations classiques que vous connaissez. On pense aux spots à embouts (culots) GU10 (230 volts) ou GU 5.3 (12 volts) mais aussi à toutes les lampes en formes de bulbes ou flammes  ( E27 et E14). Mais ce n’est pas toute : le LED COB occupe désormais les projecteurs extérieurs (bye bye l’halogène !) et d’autres configurations que les spécialistes connaissent : la norme PAR20, etc…

Les économies complètement folles que vous allez faire : 90% d’électricité avec le LED !

On notera qu’en général le LED COB génère la même lumière avec 85 à 90% d’énergie en moins. Il assez fou de se dire que 10 spots halogènes de 35 w (consommant donc, en « chœur », 350 w chaque heure) peuvent être remplacés par 10 spots LED d’une puissance comprise entre 3 et 6 watts chacun.

Côte durabilité, les fabricants sérieux annoncent une durabilité de 20 ans. Mon « test » ne dure évidemment pas depuis autant d’années. Difficile donc à vérifier. Mais, à part une lampe tombée en panne immédiatement remplacée sous garantie, nous n’avons  constaté aucun souci majeur.

Oui, mais quelle équivalence exacte avec votre ancienne ampoule ou votre spot halogène ? Parlez en lumens !

Enfin, un conseil qui vous aidera à comparer n’importe quelle source lumineuse. Il est donc valable que l’on parle de lampes à incandescences, d’halogène ou de LED COB. La clé ? Comparez l’intensité de lumière en lumens. Le lumen est un système d’unité photométrique, universel donc. Les fabricants ont la bonne idée, sur la plupart des systèmes lumineux d’exprimer l’intensité lumineuse en lumens (lm).

En conclusion : comparez, testez, interrogez les vendeurs de Led COB !

Faites-vous conseiller, interrogez les services clients et les commerçants ! N’hésitez pas non plus, quand il s’agit de remplacer 10 ou 15 ampoules par du LED, à tester tout d’abord avec une seule pour voir si les promesses commerciales sont tenues.

Nous sommes  par ailleurs à votre disposition pour répondre, dans la mesure de nos connaissances, aux éventuelles questions que vous vous posez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *